Entretiens avec des ophtalmologistes

La SLT et le chirurgien du glaucome – Interview avec Tarek Shaarawy, MD (Switzerland)

La SLT permet d’obtenir une baisse durable de la PIO chez la majorité des patients atteints de glaucome mais il est probable qu’elle améliore également le pronostic de l’opération du glaucome par rapport à un traitement pharmacologique à long terme. Voir la vidéo de l’entretien avec le Dr Shaarawy pour en savoir plus (en anglais).

Des résultats prévisibles avec la SLT – Interview avec Cindy L. Huntik, BSc, MD, PhD, FRCS(C) (Canada)

Maintenant que la SLT est accessible à un plus grand nombre d’ophtalmologistes et de patients, il est important de comprendre comment intégrer cette technique à la prise en charge des patients atteints de glaucome. Tous les patients ne répondant pas de la même façon à la SLT, il est indispensable d’identifier les facteurs qui permettent d’évaluer la probabilité qu’un patient ait une réponse positive au traitement par SLT pour une prise en charge efficace du glaucome. Voir la vidéo de l’entretien avec le Dr Hutnik pour en savoir plus (en anglais).

La SLT ajouté à l’arsenal des traitements contre le glaucome – Interview avec Roberto Cararssa, MD (Italy)

Le contrôle à long terme de la pression intraoculaire (PIO) est indispensable pour minimiser les lésions oculaires dont peuvent souffrir les patients atteints de glaucome. Les effets des collyres traditionnels contre le glaucome sont de courte durée et nécessitent donc une utilisation à long terme. Même la trabéculoplastie au laser argon (ALT), méthode reconnue pour ses performances, perd de son efficacité au bout de quelques années. Au contraire, la trabéculoplastie sélective au laser (SLT) permet de réduire efficacement la PIO et plus longtemps que tout autre traitement. Voir la vidéo de l’entretien avec le Dr Carassa pour en savoir plus (en anglais).

Une prise en charge polyvalente du glaucome – Interview avec Shlomo Melamed, MD (Israel)

L’efficacité de la SLT pour le traitement du glaucome à angle ouvert et de l’hypertension oculaire a été largement démontrée. La SLT peut être également utilisée pour traiter efficacement le glaucome pseudo-exfoliatif, le glaucome pigmentaire, le glaucome à tension normale, le glaucome pseudo-phaque et le glaucome à angle fermé post-iridotomie ; c’est ainsi un outil très polyvalent de l’arsenal de traitements contre le glaucome. Voir la vidéo de l’entretien avec le Dr Melamed pour en savoir plus (en anglais).

Le mécanisme d’action de la SLT- Interview avec K Sheng Lim, MB ChB, MD, FRCOphth (UK)

Plusieurs théories ont été avancées concernant le mécanisme d’action de la trabéculoplastie sélective au laser (SLT). On sait que la SLT offre un effet thérapeutique similaire à celui de la trabéculoplastie au laser argon (ALT) dans le traitement du glaucome ; en revanche, leurs effets mécaniques et biologiques sont très différents. De plus, la SLT permet d’obtenir l’effet thérapeutique souhaité en évitant les problèmes de coagulation associés à l’ALT. Voir la vidéo de l’entretien avec le Dr Lim pour en savoir plus (en anglais).

La SLT, la norme de soin du glaucome- Interview avec Robert Paden, MD (USA)

L’un des principaux avantages de la SLT est, outre son efficacité en traitement de première intention du glaucome, en appoint d’un traitement pharmacologique et en traitement alternatif en cas d’échec de la pharmacothérapie ou de la chirurgie, l’élimination des problèmes d’observance et de coût associés à la pharmacothérapie. Voir la vidéo de l’entretien avec Rober Paden, MD, pour en savoir plus (en anglais).

La SLT et le chirurgien de la réfraction – Interview avec Matthias Maus, MD

Les médicaments contre le glaucome utilisés pour contrôler la PIO des patients ayant subi une opération réfractive, accentuent la vision floue chez ces patients. Le chirurgien de la réfraction est confronté à la tâche ingrate de corriger l’erreur de réfraction sans pouvoir éliminer l’un des principaux facteurs contributifs à ce problème. Dans cet entretien vidéo, Mathias Maus, MD, l’un des plus grands chirurgiens de la réfraction allemands, explique le rôle de la SLT en traitement efficace de première intention du glaucome pour ces patients, ce qui permet d’éviter le recours à des médicaments gênants. Pour en savoir plus, voir la vidéo (en anglais).

La SLT permet de réduire le coût du traitement du glaucome – Interview avec Randy E. Craven, MD (USA)

L’un des principaux avantages de la SLT est, outre son efficacité en traitement de première intention du glaucome, en appoint d’un traitement pharmacologique et en traitement alternatif en cas d’échec de la pharmacothérapie ou de la chirurgie, est qu’elle coûte moins cher que les traitements topiques Dans cet entretien vidéo (en anglais), Randy E. Craven, MD, met en évidence les nombreux avantages financiers de la SLT pour le patient et pour le système de santé dans son ensemble.

Protocole de traitement de la SLT- Interview avec Lawrence F. Jindra, MD (USA)

Docteur Lawrence F. Jindra, l’un des principaux utilisateurs de la SLT au monde (plus de 4 500 yeux traités) est considéré comme un spécialiste du traitement du glaucome. Dans cet entretien vidéo, le Dr Jindra explique comment obtenir des résultats optimaux avec la SLT pour traiter les différents types de glaucome et les différents types de patients. Pour en savoir plus, voir la vidéo (en anglais).

La SLT comme traitement de première intention du glaucome – Interview avec Andrew G. Iwach, MD (USA)

Comme l’a expliqué le spécialiste du glaucome, Andrew G. Iwach, MD, lors de l’ASCRS 2013 à San Francisco, on sait depuis longtemps que la SLT, utilisée en traitement de première intention, permet de réduire efficacement la PIO . Voir la vidéo de l’entretien avec le Dr Iwach pour en savoir plus (en anglais).

La SLT en traitement de première intention, d’appoint et alternatif du glaucome – Interview avec Andrew G. Iwach, MD (USA)

La SLT est une méthode efficace pour le traitement de première intention du glaucome en complément d’un traitement pharmacologique et comme alternative en cas d’échec des traitements pharmacologiques ou d’une intervention chirurgicale.

Séquence vidéo

Séquence vidéo clinique sur la SLT : trabéculum très pigmenté
Source: Prof. Philippe Denis (France)

Il est important de noter que le niveau d’énergie requis pour la SLT sur des patients au trabéculum très pigmenté est plus faible. Dans cette étude de cas, la formation de nombreuses mini-bulles (dites « bulles de champagne ») a été observée au début du traitement par SLT, ce qui indique que le niveau d’énergie était trop élevé. Le niveau d’énergie a ensuite été diminué juste en dessous du seuil de formation de bulles.

Séquence vidéo clinique sur la SLT avec pigmentation irrégulière
Source: Prof. Philippe Denis (France)

Conseil : Veillez en permanence à ce que la focalisation soit maintenue sur le tissu cible et pas sur le point du faisceau laser. De plus, le faisceau de traitement doit couvrir la partie centrale de la maille trabéculaire, où la pigmentation est maximale.

Séquence vidéo clinique sur la SLT : glaucome à angle fermé
Source: Prof. Philippe Denis (France)

Lors de l’exécution d’une SLT sur des patients souffrant d’un glaucome à angle fermé, la visibilité est moins bonne qu’avec des angles normaux. Il est important de veiller à ce que le patient regarde vers le miroir pour améliorer la visibilité. De plus, le faisceau de traitement laser doit être appliqué plus près de la base de l’iris, sans le toucher.

Image Séquence vidéo sur le protocole de traitement SLT
Source: Prof. Philippe Denis (France)

La procédure SLT s’effectue en mode de tir simple, les points consécutifs et non chevauchants étant placés sur la moitié inférieure de la maille trabéculaire. Pour déterminer le niveau optimal d’énergie de chaque patient, il convient d’augmenter progressivement jusqu’au seuil d’énergie pour observer la mini-bulle ou de baisser dès la formation de la bulle.

www.slt-ellex.com

Le site Web www.slt-ellex.com (en anglais) permet d’accéder à une base de données complète d’informations, notamment des protocoles de traitement et une bibliographie interactive.